web3 euthanasia syringe doctor hands di sfam photo i shutterstock

Sfam_photo I Shutterstock

6.585 euthanasies ont été recensées aux Pays-Bas en 2017. Un chiffre qui progresse régulièrement et concerne de plus en plus de personnes souffrant de troubles psychiatriques, de démence ou de polypathologie.

Historiquement, le Pays-Bas est le premier pays européen à avoir autorisé l’euthanasie. Cette pratique y est légale depuis seize ans. Depuis cette légalisation, le nombre d’euthanasie a plus que triplé pour atteindre 6.585 actes en 2017, soit 4,4% des décès recensés dans le pays, d’après le rapport annuel du Regionale Toetsingcommissies Euthanasie, les comités régionaux d’examen de l’euthanasie.

À La Haye, la Levenseindekliniek (LSK), littéralement la clinique « de fin de vie », établissement dédié à la pratique de l’euthanasie, l’augmentation de l’activité  est alarmante. Les médecins de la LSK ont euthanasié 751 personnes en 2017, soit 264 (ou 54%) de plus qu’en 2016. Un chiffre d’autant plus inquiétant que nombre d’entre elles souffraient principalement de troubles psychiatriques, de démence ou de polypathologie.

Suite de l'article sur Aleteia